‘Tout est pardonné’, par Marta Serran

Plataforma de cinema d'autor: visionat de pel·lícules a casa i treball a classe Visionats

Tout est pardonné est un film réalisé par la jeune et brillante directrice Mia Hansen-Love et s’est projeté pour la première fois en France en 2007.

C’est un film merveilleux mais dû au brin de réalité qu’il a, cela peut le rendre ennuyant. Il s’agit d’une histoire universelle, et pourquoi faire compliqué la vie et devenir malheureux si en fait, c’est nous qui choisissons notre avenir. 

Un couple qui a une fille de 10 ans rompt puisque le mari cherche tout le temps de créer ses paradis imaginaires et de se désintéresser de ses situations quotidiennes.  Ces mondes imaginaires vont l’entraîner à la ruine. La petite fille s’en tire mal parce qu’elle perd un père affectueux, compréhensif et agréable. La fille est influencée par les histoires irréelles que la mère explique du père.

Des expériences des personnes courantes, de leurs faiblesses, leurs peurs, leurs forces apparaissent dans ce film. Le film, pendant la première partie, se penche sur l’autodestruction comme par exemple, les drogues, l’alcool, la frustration et la dépression. Cependant, dans la deuxième partie, la directrice réussit à  reconduire le cours du drame et on peut jouir d’une fin ouverte. 

Par Marta Serran 

Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà. Els camps necessaris estan marcats amb *